Une.Histoire.de.Dix.et.Un

Je t'écris, mon Bébé Chat

Ecrit le Lundi 17 juillet 2017 - 0:41

Rêver, c'est pour les abîmées. Je vais donc rêver de cette réalité parallèle où je suis maintenant avec cet homme en or et que nous vivons une histoire passionnée à la hauteur de la force du lien que nous avons créé en si peu de temps. Vie de songes de merde. Je me retiens de lui écrire. Je me retiens de lui faire des promesses. De lui sortir les crayons de couleur. De dessiner des licornes. D'imaginer sa main dans la mienne. Son corps contre le mien. Connerie d'imaginaire. Connerie de destin de merde. Connerie de vie de merde. Connerie d'injustice. Tourne en boucle le "si ça s'est produit comme ça, c'est bien pour une raison. Attends de voir laquelle." Non, je veux pas attendre. Non, je veux plus pleurer. Non, je veux arrêter d'espérer. Non, j'en ai assez, putain. Je suis recouverte de tessons de verre qui me déchirent la peau à chaque respiration. Je le déteste, Dieu et son meilleur copain Destin. Je vous déteste, connards de l'enfer. On demandait rien. Juste à être heureux. Faire notre vie en douceur et sans bruit. Juste à dégueuler notre bonheur à la face des gens. Et au final, non. Non. Il est passé à autre chose et moi, je pleure dans mes oreillers. Je me traîne derrière mon téléphone. Manque un battement quand il s'allume. Je suis tellement en colère. Tellement déçue. Tellement écoeurée de cette injustice absolue. Merde. Vous faites chier.
Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Dire quelque chose?









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://une.histoire.de.dix.et.un.cowblog.fr/trackback/3278281

 

<< Après | 1 | Avant >>

Créer un podcast